• Audrey

Chute de Cheveux VS Covid

1 an de recul et des Observations plus que démontrés....

Vous êtes étonnés ? de voir mon Titre La chute des cheveux et pourtant c'est l'un des nombreux symptômes #Covid19.

« DÉTERMINER LES CAUSES HORMONALES POUR LE BON DIAGNOSTIC »

« Une chute de cheveux après une maladie, Covid-19 inclus !


Passer par le bilan hormonal, pour voir si celles-ci rentrent en jeu, bien bien souvent le cas lors de grosses fatigues il y a bien souvent un changement hormonal.


Vérifier aussi vos carence en fer.



N'attendez pas qu'il soit trop tard, "il vaut mieux prévenir que guerir"

Plus le diagnostics est fait rapidement plus il sera facile d’y remédier.

Si la chute est due au stress qu'il soit lié à l’exposition au virus ou non, on pourra y remédier à l'aide de compléments alimentaires contenant des vitamines et des minéraux (biotine, fer, zinc, par exemple).

Je conseille parfois à mes clients, en complément quand le problème de chute est vraiment pris tardivement plus, d'effectuer des injections intramusculaires de vitamines B6, B9 et B12, pour stopper la chute, (attention cela dépends du cas de votre chute, la 1ere chose à faire utiliser des compléments (Je vous livre la liste de compléments que mes clients utilisent et que je vous recommande aussi pour en utiliser régulièrement) .

Il y a aussi la mésothérapie pour les personnes souffrant de chute post-Covid-19. Ce sont des injections de vitamines, minéraux, oligoéléments et vasodilatateurs ce traitements durent plus de 2 semaines.

Il y a également bien d’autres méthodes, pour relancer la croissance et la pousse de vos cheveux, je vous laisserai vous tourner vers un rendez-vous que nous pouvons faire en #Visio ou aller voir votre professionnel qui jugera de la gravité de la chute. » « Il y a Réellement 2 TYPES DE CHUTES, TRÈS DISTINCTIVES » « Aujourd'hui, mes confères et moi avons une clientèle qui souffre d'effets chute de cheveux après avoir contracté la Covid-19.

Il faut absolument distinguer deux cas différents.

S’il s’agit d’une chute diffuse, sur les tempes, au-dessus des oreilles et sur l’ensemble de la chevelure, qui survient dans le mois suivant l’apparition des symptômes, alors, dans la plupart des cas, les cheveux repoussent petit à petit.

En revanche, des chercheurs espagnols ont montré que la Covid-19 pouvait accentuer cette alopécie androgénétique (dont les causes sont héréditaires et hormonales).

Celle-ci est située surtout sur le haut du crâne et sur la tonsure.

Dans ce cas-là, les cheveux ne repoussent que très rarement.


S’il s’agit d’une chute intense et rapide, on demande à notre client d'éffectuer un bilan sanguin, pour vérifier qu’il n’y a pas d’autres causes.


Hélas la chute Post-Covid touche tous les âges !

Selon l’importance du dégarnissement, on évalue le traitement le mieux adapter quand la cure de complément n'a pas fonctionné.


LISTE DES COMPLEMENT RECOMMANDES (en sachant que je vous conseille de faire des cures de 3 mois minimum sinon la réparation du bulbe capillaire n'est pas total) :

Vous pouvez aussi me contactez sur mon Messenger m.me/Audrey.ElP

pour avoir et obtenir plus de conseil personnalisé.

« 32% DES PATIENTS INTERVIEWÉS EN SOUFFRENT » Etude réaliser aux EU Natalie Lambert, professeure à l’Indiana University School of Medicine aux États-Unis

« Nous avons mené deux études, en juillet 2020 et depuis décembre. Nous avons analysé les témoignages de plus de 4 000 personnes ayant soumis leurs réponses à l’ONG Survivor Corps (association de soutien aux personnes ayant contracté le Covid-19). Nous avons demandé à ces individus de lister leurs symptômes et nous en avons répertorié plus de 90 ! Les deux études montrent que 32 % des patients observent une perte de cheveux. Et cela ne survient pas uniquement dans les cas les plus graves. Plus de 80 % des personnes ayant répondu n’ont pas été hospitalisées. Cela concerne aussi beaucoup plus les femmes que les hommes, en particulier les trentenaires et les plus de 45 ans. Les personnes l’observent en moyenne cinquante deux jours après l’apparition des premiers symptômes. Nous ne savons pas encore quels mécanismes entrent en jeu, mais ce n’est probablement pas qu’une question de stress. Nous ne savons pas combien de personnes ont vu leurs cheveux repousser depuis. Nous déplorons cependant le fait que certaines n’osent pas consulter un médecin, car elles considèrent que ce n’est pas un problème qui les empêche de vivre ou de travailler. Mais si vous perdez vos cheveux à des endroits très précis, cela en vaut la peine. »




Vous pouvez aussi venir lire cet article de #FemmeActuelle https://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/covid-19-la-perte-de-cheveux-est-elle-un-effet-secondaire-de-la-maladie-2101999

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout